Nov
20
2013

[Article invité] Apprendre le piano en autodidacte

Qui n’a jamais rêvé de savoir jouer du piano ? Du classique jusqu’aux chansons d’aujourd’hui, tout peut être joué ! Il est facile d’apprendre le piano. En effet, les notes sont déjà « faites ». J’entends par là qu’il suffit d’appuyer sur les touches pour produire une note juste.
Voyons ensemble les bases pour apprendre le piano en autodidacte.

Le solfège

portées

Avant toute chose, il est important de connaître le solfège. C’est grâce à lui que vous saurez déchiffrer une partition : quelle note doit être jouée, quel est le rythme à prendre, etc. A moins que vous aillez une oreille musicale très développée, il vous sera difficile d’interpréter un morceau du début jusqu’à la fin sans connaître les bases du solfège.

Les notes sont transcrites sur deux portées qu’il faut lire simultanément. Une portée avec la clé de Sol, jouée quasiment tout le temps par la main droite et une portée avec la clé de Fa jouée par la main gauche.

Main droite, la clé de Sol

Commençons par présenter la clé de Sol.
Il s’agit de la portée qui retranscrit la mélodie principale. Ces notes sont situées plutôt dans les aigus, sur la partie droite du piano.
La main droite est la première que vous devez travailler. Exercez-vous à bien positionner vos doigts et habituez-vous à jouer une partie du morceau. Cela doit devenir une habitude.
Si vous avez une mémoire visuelle, concentrez vous sur la position des doigts. Si vous avez plutôt une mémoire auditive, écoutez bien les nuances et chaque note.
Sur certaines portées, vous verrez des chiffres notés au dessus des notes. Cela correspond au doit à utiliser pour jouer. Le 1 est noté pour le pouce, le 2 pour l’index et ainsi de suite jusqu’au 5 pour l’auriculaire.

cles_de_sol_et_fa

Main gauche, la clé de Fa

La main gauche quant à elle est habituellement associée à la clé de Fa, c’est-à-dire aux notes graves située sur la partie gauche du clavier. Elle est généralement utilisée pour les accompagnements de la mélodie.
La main gauche est à travailler dans un deuxième temps. De la même manière que pour la main droite, entraînez-vous qu’avec cette main.

C’est une fois que vous vous sentirez à l’aise avec chaque main de façon indépendante que vous pourrez vous entraîner à synchroniser les deux.

La synchronisation des deux mains

Même si avez réussi à produire des mélodies très sympas une main après l’autre, le jeu sera moins fluide lorsque vous tenterez de synchroniser vos deux mains. En effet, il va falloir que vous appreniez à bien « entrelacer » la mélodie principale et l’accompagnement.
La lecture de la partition vous aidera à bien enchaîner les notes de la main droite et celles de la main gauche les unes après les autres.
Ainsi, très rapidement vous obtiendrez votre morceau en entier, joué à deux mains.

jeu_piano

Les pédales : à quoi servent-elles ?

Sur les pianos classiques, vous trouverez deux ou trois pédales. Celle de droite sert à tenir une note alors que celle de gauche permet de couper rapidement le son d’une note. La troisième pédale (pas toujours présente) permet de mettre le piano en sourdine. Cela réduit le son du piano et de jouer plus en intimité.

En vous servant des pédales et en variant la puissance de votre jeu, vous pourrez donner beaucoup de nuances à votre morceau et l’interpréter à votre manière.
Commencez à vous exercer avec des morceaux simples où il y a peu d’accords , c’est-à-dire plusieurs notes jouées en même temps avec la même main. Au fur et à mesure que vous vous sentez plus à l’aise, travaillez des morceaux un peu plus difficiles.

En travaillant tous les jours, vous arriverez très vite à de jolis résultats et arriverez à prendre de plus en plus de plaisir en vous appropriant les morceaux.