Mar
28
2016

Ecouter la musique à plein volume : les risques en matière de santé

Perte d’audition, acouphènes, sifflements, … Les effets d’une exposition à un son trop puissant peuvent être irréversibles. Quand faut-il commencer à s’inquiéter ? Quelles précautions prendre quand on est amateur de musique ?

 

Ecouter la musique à plein volume - les risques en matière de santé

Les atteintes de l’audition

Le fait de s’exposer  à  un  bruit  intense, de façon répétée ou prolongée,  peut entraîner d’importantes  lésions  graves  du  système  auditif  parfois irréversibles. Notre capacité à entendre ce que les gens nous disent est rapport à l’état de nos cellules. Pourtant, ce sont les éléments les plus fragiles, pouvant être endommagés suite à une exposition au bruit trop importante. Les cellules ainsi détruites ne sont  pas renouvelées;  leur  perte  est  irréversible  et  peut causer des troubles définitifs de l’audition.

L’appareil auditif peut subir des dégâts bien avant que vous ne ressentiez la moindre douleur.  En effet, le  niveau de  danger pour l’oreille est à 85 décibels (dB) tandis que le seuil de douleur est autour de 120 dB.

 

Quand faut-il commencer à s’inquiéter ?

L’oreille « cotonneuse » qui se manifeste par l’impression d’entendre les sons entouré d’un voile, les acouphènes, les sifflements, sont signaux d’alerte. Mais les premiers symptômes peuvent être également l’hyperacousie, qui cause une intolérance au bruit, ou encore une perte des aigus. Différents signes qui montrent que l’oreille subit des dégradations. En général, ce n’est pas souvent positif lorsque le sujet demande à son interlocuteur de se répéter régulièrement. Idem quand on commence à parler trop fort. Le risque est d’endommager de façon irréversible l’audition. Et de subir un précoce vieillissement auditif.

Quand est-il nécessaire de consulter? Dès que les signes évoqués plus ne disparaissent pas après 1 heure ou 2 à la suite de l’exposition ou après une nuit de repos, il faut vous rendre chez votre ORL, sinon directement aux urgences.

 

Casque ou écouteurs ?

En fait, quel matériel au quotidien privilégier ? Le choix n’est pas facile car il existe dans les deux cas des avantages et des inconvénients. Selon les experts, la qualité est meilleure quand on se sert d’un casque. Toutefois, il faut prendre garde à ne pas complètement s’isoler. En ce qui concerne les écouteurs, le problème, c’est qu’on a tendance à les garder à partir du moment où on les met. Tandis qu’un casque est plus encombrant, ainsi on a tendance à les enlever plus facilement. Il faut vraiment éviter les écouteurs intra-auriculaires, s’approchent du tympan dangereusement, leur usage comporte plus de risques de les classiques.