Juin
1
2015

L’historique du rap

A début les puristes ont désigné le rap comme étant une musique caractérisée par la succession de percussions rythmées, dans un langage musical ressassant des paroles avec un débit rapide, néanmoins le rap existe en tant que sous embranchement du concept hip-hop, qui est un véritable style de vie en dehors même de la musique. Le Hip-hop à lui seul rassemble la musique, la danse (break, smurf, etc…), la peinture (graffiti, tag). Un concept tant comportemental que vestimentaire en dehors même de la musique.

 

rap

 

Genèse du rap

L’origine du rap remonte à la culture africaine, le rappeur fait penser aux poètes des cours royales africaines, s’exprimant en de paroles élogieuses rythmées relatant le présent et le passé. Le rap, comme nous le connaissons est un mouvement de jeune Noirs militants des années 1960 (les Last Poets), manifestant leur rage en rimes et en percussions.

Entre autre le rap, d’une manière ou d’une autre a donné naissance à d’autres musiques plus rythmiques telle que la soul et le funk, qui faisaient bouger dans les rues et plus tard le jazz illustratif d’improvisation. Le rap est un moyen pour son interprète de toucher et de convaincre son auditoire en développant des sujets divers. Les thèmes développés peuvent être très intelligents et revendicatifs (problèmes politiques, disparités raciales) mais aussi beaucoup plus légers (relations entre hommes et femmes)

 

Naissance du rap aux Etats-unis et évolution

La seconde moitié des années 70 fût marquée par l’apparition et l’expansion dans les ghettos du mouvement hip-hop initiative des Black Panthers. Très tôt en France ce mouvement gagne la jeunesse citadine en 1979, par la sortie du premier tube rap « Rapper’sDelight » de Sugarhill Gang.

Les tenants de ce mouvement se mettent en défit dans les disciplines tels que le rap, la danse ; en l’occurrence dans la première moitié des années 80 dans des clans comme celui des « bloc party », d’où la naissance d’artistes tels que les Run DMC, Grandmaster Flash ou Afrikabambaataa. La France connu ce mouvement grâce à la « zulu nation » avec pour style musical du funky et l’électronique avec de lourdes basses.

Avec les années le rap s’est exporté sur tous les continents et s’est lui-même réinventé en plusieurs sous-genres. Le style même des rappeurs d’aujourd’hui est totalement différent de ceux de l’époque. Les rappeurs sont sortis de la rue et sont devenus aujourd’hui des magnats de l’industrie. En effet, entre Afrikabambaataa et Jay-z, il y a un monde.