Juil
26
2015

Madonna : une carrière sans pareil

A propos de Madonna, tout a été raconté, analysé, décrypté sur ses débuts :  gamine sortie de la classe moyenne des environs de Detroit, issue d’une famille de six enfants avec un stricte père d’origine italienne et une mère aimante d’origine québécoise, d’éducation catholique et puis, orpheline de mère à 7 ans suite à au décès de sa mère qui succomba à un cancer du sein. La disparition brutale et cruelle de sa mère change tout mais aussi construit la personne de la future Pop Queen. Elle étudie dans une école catholique et prend des cours de piano et de ballet.

 

Madonna

Une carrière de 30 ans au sommet

Madonna Louise Veronica Ciccone, à l’état civil, Madonna est une musicienne, productrice, actrice, mannequin. Elle est née Fortin à Bay City aux Etats-Unis, le 16 août 1958. Le succès planétaire et la carrière de Madonna est fait de multiples polémiques, volontairement suscitées pour attirer l’attention du monde entier. Grâce à une musique toujours repensée et à ses provocations sexuelles, Madonna a su parcourir les modes. Elle est aujourd’hui appelée « la Reine de la Pop ». Au Festival de Cannes, en mai 2011, elle présenta son premier film titré « Obscénité et Vertu ». Elle débute sa carrière musicale au cours de l’année 1983 et sortit son premier album baptisé « Madonna » avec 8 morceaux dance produits par Reggie Lucas. Cet album s’est vendu à plus d’une dizaine de millions d’exemplaires. Le deuxième album titré « Like a Virgin » sorti en 1984 avec des morceaux tels que « Material girl » et « Like a Virgin ». Cet album a eu un fulgurant succès s’est vendu à plus de 21 millions d’exemplaires dans le monde entier. Madonna continue son ascension avec en 1986 « True blood » et en 1989 avec « Like a prayer ».

 

Le meilleur de sa carrière

La popstar dispose d’un riche répertoire pop construit durant plus de 30 ans. Des morceaux imparables, des visuels aboutis et chocs, la personnalité hors pair de cette icône subversive, des tournées d’anthologie et des clips cultes font d’elle la saga qu’elle est devenue. Mais ce qui a fait qu’elle n’a jamais été dépassée est surtout sa capacité à devancer les faits et ainsi être là où on l’attend le moins et à s’appuyer sur les bons producteurs. Sulfureuse avec « Erotica » et « Like a Prayer », parfaitement dans le temps sur « True Blue », à la traîne avec l’horrible « MDNA », « Bedtime Stories » ou « Hard Candy » et en avance avec « Music » « American Life » et  « Ray of Light », Madonna n’aura jamais arrêté de se refaire. Une maîtrise et des prises de risques qui forcent le respect.