Mai
19
2014

Qu’est ce que la musicothérapie ?

La musicothérapie nous renvoie à cette image de nos mamans qui, pour endormir le bébé, la berce avec un son doux et envoutant qui l’emporte dans le monde angélique. Cet art sublime, transmis par l’instinct maternel existait alors depuis la nuit des temps. Mais, il s’est érigé aujourd’hui en une science et une thérapie qui par excellence, permet à certains malades de retrouver leur santé. Et comment ?

La musicothérapie à ses débuts

Cette science qui se définit comme une thérapie qui consiste à utiliser les vertus de la musique et du son pour rétablir, maintenir et améliorer l’équilibre socio mental et physique d’une personne prend ses racines dans l’antiquité. Elle se pratiquait chez les Grecs par des musicothérapeutes qui agissaient sur l’humeur des personnes malades à l’aide des sons et rythmes de divers instruments de musique que sont l’aulos qui plonge avec ses airs émouvants dans la méditation ou avec la lyre qui est une berceuse aux sons doux et harmonieux. Elle est apparue en France dans les années 1940 et 1950 et était appliquée aux soldats malades pour les soulager des traumatismes comme les insomnies, les dépressions post combat… Mais, c’est grâce Jacques Jost, ingénieur du son que la musicothérapie a connu ses lettres de noblesse en France en 1974.

Ses domaines d’intervention

Elle est souvent utilisée dans la psychiatrie et pédopsychiatrie et sert à débloquer toutes personnes, adultes et enfants qui soient troublés, confus et n’arrive plus à prendre conscience de leurs potentiels psychiques. En matière de gériatrie et psychogériatrie, elle est appliquée aux personnes qui, sous l’effet de l’âge, perdent la mémoire et n’arrivent plus à coordonner leurs mouvements physiques. C’est le cas des personnes atteintes de démences du type Alzheimer. Dans la médecine psychosomatique, elle permet aux personnes de tous âges atteintes de troubles somatiques à retrouver leur équilibre émotionnel. Enfin, elle intervient dans plein d’autres traitements comme la réhabilitation, la prophylaxie…

Les différentes formes de musicothérapie

On en distingue plusieurs formes à savoir : la musicothérapie active qui consiste à produire des sons au moyen de la voix, des percussions et autres. L’objectif est d’amener le sujet à créer lui-même. Ensuite, il y a la musicothérapie réceptive. Dans ce cas précis, le sujet est appelé à écouter des extraits de sons et de musiques. En outre, il ya la biomusicothérapie qui est une musicothérapie réceptive personnalisée axée sur le son n peu plus organique.